le site qui rassemble l'info libre et diversifiée (168 sources) sur le nucléaire (1113 articles à ce jour) pour vous permettre de voir clair... par vous-même...
La Hague   ( 10 résultats)

L’usine de retraitement de la Hague est un centre de traitement du combustible usé dans lequel on traite une partie du combustible nucléaire provenant de certains des réacteurs nucléaires de France, d’Allemagne, de Belgique, de Suisse, des Pays-Bas et du Japon, pour en séparer certains éléments radioactifs.

Entrée en service en 1966, l’usine est située près du cap de la Hague (France), sur les communes de Jobourg, Omonville-la-Petite, Digulleville et Beaumont-Hague, au nord-ouest de la pointe de la péninsule du Cotentin à 25 kilomètres à l’ouest de Cherbourg (Manche).

Le site rejette en mer des effluents radioactifs issus des procédés de traitement des combustibles usés. Ces rejets sont encadrés par des autorisations spécifiques (tritium par exemple). La gestion de ces déchets est dite par dilution (par opposition à une gestion par confinement).

Tags :

Sources :

 
Nucléaire : records de radioactivité à La Hague et à (...)
 
L’ASN met en demeure AREVA NC
 
Nucléaire : par ici la sortie !
 
Iode 131 : 634 milliards de becquerels rejetés par (...)
NB : tous les résultats sont classés chronologiquement ci-contre à droite
chrono des entrées
sur
La Hague
juillet 2013
8
Nucléaire : records de radioactivité à La Hague et à Fukushima
 
avril 2013
11
L’ASN met en demeure AREVA NC
 
mars 2012
7
Nucléaire : par ici la sortie !
 
novembre 2011
25
Iode 131 : 634 milliards de becquerels rejetés par Budapest !
 
juin 2011
19
Bernard Laponche : “Il y a une forte probabilité d’un accident nucléaire majeur en Europe”
 
 
mars 2011
16
Le plan national d’urgence nucléaire belge est un emplâtre sur une jambe de bois
 
 
février 2011
2
Déchets nucléaires - Enfouir les déchets, c’est fuir nos responsabilités
 
 
 
 
Sortie du nucléaire
un site d’Etopia

Nous sommes tous de Fukushima

Le 11 mars 2011, le monde a basculé.

Bercé par la petite musique du lobby nucléaire, nous avions, comme dit Olivier Deleuze, confondu improbable et impossible. Après Fukushima, la réplique qu’on nous sert depuis 40 ans - "le risque zéro n’existe pas" - a pris une autre dimension. Même le premier ministre japonais déclare aujourd’hui que "le Japon a succombé au mythe de la sureté nucléaire".

Lire la suite

A propos des droits d’auteurs
 
 
La contribution
des verts
au débat :
Etopia
ECOLO
Partis verts
GEF
Heinrich Böll Stiftung
 
Notre sélection :
Les incontournables
 
Réseaux
Recherche
Recherche via les 411 tags :

Sources :

 
 
Proposer un article :