le site qui rassemble l'info libre et diversifiée (168 sources) sur le nucléaire (1113 articles à ce jour) pour vous permettre de voir clair... par vous-même...
Three Mile Island   ( 26 résultats)

La centrale nucléaire de Three Mile Island est une centrale nucléaire dans l’est des États-Unis. Mise en service en 1974, elle a subi un accident le 28 mars 1979. Cet accident a été classé au niveau 5 de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES).

Elle est composée de deux unités distinctes TMI-1 (Three Mile Island 1) et TMI-2 (Three Mile Island 2). C’est dans cette seconde unité qu’eut lieu l’accident nucléaire de Three Mile Island en 1979.

Le 28 mars 1979 un dysfonctionnement du système de refroidissement a provoqué une fusion partielle en bas du cœur du réacteur. Cet accident de perte de réfrigérant primaire a entraîné le déversement d’une importante quantité de radioactivité, estimée à 43 000 Curies (1,59 PBq) du krypton 85 gaz radioactif (demi-vie 10 ans), mais inférieure à 20 curies (740 GBq) d’iode 131 (demi-vie 8 jours), dans l’environnement.

L’industrie nucléaire affirme que cet accident n’a provoqué ni décès, ni blessures ou effets néfastes sur la santé de l’accident, un rapport de l’Université de Columbia soutient cette conclusion. Une autre étude réalisée par Steven Escadre de l’Université de Caroline du Nord a constaté que le cancer du poumon et les taux de leucémie ont été de 2 à 10 fois plus élevé après l’accident. Le Radiation and Public Health Project fait état d’une augmentation des taux de mortalité infantile dans les collectivités situées en aval, deux ans après l’accident.

L’incident a été largement diffusé au niveau international, et a eu des effets profonds sur l’opinion publique, en particulier aux États-Unis. Le syndrome chinois, un film sur une catastrophe nucléaire, qui a été publié seulement 12 jours avant la catastrophe, est devenu un blockbuster

Tags :

Sources :

 
Les enfants de Fukushima sont en train de mourir
 
Le nucléaire à l’heure du doute
 
Le Japon a l’intention d’abandonner le nucléaire d’ici à (...)
 
La dangereuse imposture nucléaire
NB : tous les résultats sont classés chronologiquement ci-contre à droite
chrono des entrées
sur
Three Mile Island
juin 2014
22
Les enfants de Fukushima sont en train de mourir
 
décembre 2012
28
Le nucléaire à l’heure du doute
 
septembre 2012
12
Le Japon a l’intention d’abandonner le nucléaire d’ici à 2030
 
 
août 2012
13
vers la création d’un niveau 8 INES ?
 
mai 2012
23
ALERTE CORIUMS Fukushima : Environ 257 tonnes disparus depuis le 11 mars 2011 !
 
mars 2012
8
« Il existe une alternative crédible au nucléaire »
 
 
septembre 2011
11
Le livre noir du nucléaire.
 
août 2011
12
Le Corium de Fukushima : description et données
 
juillet 2011
5
Ryuichi Hirokawa a tout vu à Fukushima
 
 
juin 2011
23
Arnie Gundersen at the Japan National Press Club
 
 
mai 2011
2
Energie nucléaire - Fausse solution, vrai problème
 
avril 2011
26
Le nucléaire, une technologie du passé sans avenir
 
 
mars 2011
24
Nucléaire : le moyen le plus dangereux pour faire bouillir de l’eau
 
 
avril 2010
27
Roulette russe : les risques de la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires
 
 
 
 
Sortie du nucléaire
un site d’Etopia

Nous sommes tous de Fukushima

Le 11 mars 2011, le monde a basculé.

Bercé par la petite musique du lobby nucléaire, nous avions, comme dit Olivier Deleuze, confondu improbable et impossible. Après Fukushima, la réplique qu’on nous sert depuis 40 ans - "le risque zéro n’existe pas" - a pris une autre dimension. Même le premier ministre japonais déclare aujourd’hui que "le Japon a succombé au mythe de la sureté nucléaire".

Lire la suite

A propos des droits d’auteurs
 
 
La contribution
des verts
au débat :
Etopia
ECOLO
Partis verts
GEF
Heinrich Böll Stiftung
 
Notre sélection :
Les incontournables
 
Réseaux
Recherche
Recherche via les 411 tags :

Sources :

 
 
Proposer un article :