le site qui rassemble l'info libre et diversifiée (168 sources) sur le nucléaire (1113 articles à ce jour) pour vous permettre de voir clair... par vous-même...
Tags
 
Réseaux
Un jour à Fukushima-Daiichi : le 15 mars 2011, deux incendies se déclenchent dans le bâtiment-réacteur n°. 4 pourtant en arrêt à froid
Source :
 

Un double incendie dans un réacteur arrêté ! Dans la matinée du 15 mars 2011, le directeur du site de Fukushima-Daiichi, Masao Yoshida, reporte pour la seconde fois auprès du siège de Tepco à Tokyo un incendie important (des « flammes en profondeur ») au niveau du bâtiment-réacteur n°. 4. Parmi les techniciens, c’est la consternation : le réacteur n°. 4 a été déchargé de son combustible en septembre 2010, comment un tel événement peut-il se produire au niveau d’un réacteur « en arrêt à froid » ? Des flammes localisées « au centre » du bâtiment-réacteur Si nous reprenons le schéma en coupe d’un réacteur de Fukushima, on peut remarquer que le centre du bâtiment-réacteur se situe à environ 10 m seulement du centre de la piscine de désactivation et précisément au même niveau (4F). Est-il possible d’imaginer qu’un (...)

Lire la suite sur le site de Gen4
 
chrono
des thématiques
Radioactivité
Les mensonges du nucléaire français
 

voir (229)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Responsabilité
Tihange 2 et Doel 3 : retour sur les évènements
 

voir (81)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sortie du nucléaire
un site d’Etopia

Nous sommes tous de Fukushima

Le 11 mars 2011, le monde a basculé.

Bercé par la petite musique du lobby nucléaire, nous avions, comme dit Olivier Deleuze, confondu improbable et impossible. Après Fukushima, la réplique qu’on nous sert depuis 40 ans - "le risque zéro n’existe pas" - a pris une autre dimension. Même le premier ministre japonais déclare aujourd’hui que "le Japon a succombé au mythe de la sureté nucléaire".

Lire la suite

A propos des droits d’auteurs
 
 
La contribution
des verts
au débat :
Etopia
ECOLO
Partis verts
GEF
Heinrich Böll Stiftung
 
Notre sélection :
Les incontournables
 
Réseaux
Recherche
Recherche via les 411 tags :

Sources :

 
 
Proposer un article :