le site qui rassemble l'info libre et diversifiée (168 sources) sur le nucléaire (1113 articles à ce jour) pour vous permettre de voir clair... par vous-même...
Tags
 
Réseaux
« La fermeture de Fessenheim n’est pas irréversible »
Source :
 
Auteurs : Frédéric De Monicault, Fabrice Nodé-Langlois

INTERVIEW - À la veille du terme de son mandat, le président de l’Autorité de sûreté nucléaire, André-Claude Lacoste, met en garde les pouvoirs publics. À la tête de la sûreté nucléaire française depuis près de vingt ans, André-Claude Lacoste quitte ses fonctions le 12 novembre. LE FIGARO. - Sous réserve que les travaux que vous avez prescrits pour juin 2013 soient effectués, vous avez autorisé en 2011 le réacteur n° 1 de Fessenheim à fonctionner dix ans de plus. Comment l’État peut-il arrêter Fessenheim en 2016 ? André-Claude LACOSTE. - Il y a trois procédures pour fermer une centrale. Premièrement : pour un motif de sûreté. Dans ce cas, la décision nous revient ou au ministre de l’Écologie, chargé de la sûreté, mais elle suppose un danger grave et imminent (loi « TSN » de 2006). Deuxième cas de figure : EDF (...)

Lire la suite sur le site de Le Figaro
 
chrono
des thématiques
Energie
Japon : les premières relances de réacteurs nucléaires repoussées à l’hiver
 

voir (220)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ASN
un mur de glace souterrain pour bloquer l’eau
 

voir (56)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sortie du nucléaire
un site d’Etopia

Nous sommes tous de Fukushima

Le 11 mars 2011, le monde a basculé.

Bercé par la petite musique du lobby nucléaire, nous avions, comme dit Olivier Deleuze, confondu improbable et impossible. Après Fukushima, la réplique qu’on nous sert depuis 40 ans - "le risque zéro n’existe pas" - a pris une autre dimension. Même le premier ministre japonais déclare aujourd’hui que "le Japon a succombé au mythe de la sureté nucléaire".

Lire la suite

A propos des droits d’auteurs
 
 
La contribution
des verts
au débat :
Etopia
ECOLO
Partis verts
GEF
Heinrich Böll Stiftung
 
Notre sélection :
Les incontournables
 
Réseaux
Recherche
Recherche via les 411 tags :

Sources :

 
 
Proposer un article :